Francesco
Marino Di Teana
 

 

Concours international pour la création d'une scuplture monumentale de 20 mètres 

sur l'Île Seguin - Paris - Boulogne-Billancourt 

 

Egalité (Hommage à Lao-Tseu) 

"Avoir un but trace la voie"  - Lao Tseu. 

Creation, realisation ET INSTALLATION D’UNE OEUVRE D’ART MONUMENTALE
A LA POINTE AVAL DE L’ILE SEGUIN
A BOULOGNE-BILLANCOURT 

 

Proposition du comité atelier-musée Marino Di Teana 

Francesco MARINO DI TEANA (1920-2012), important sculpteur italo-argentin de la seconde moitié du XXe siècle est un des artistes ayant le plus contribué à la réalisation de Commandes Publiques de sculptures monumentales en France, notamment dans le cadre du 1%, entre les années 1970 et les années 1990. 

Une cinquantaine de sculptures, dont cinq dans la ville de Paris et une des plus grandes sculptures en CORTEN d’Europe, « La Liberté », inaugurée en 1990 à Fontenay-Sous-Bois (20 mètres de hauteur pour 110 tonnes d’acier), sont réparties sur le territoire national. 

Les théories de MARINO DI TEANA et ses Sculptures-Architectures, pensées dans une conception globale esthétique et monumentale de l’architecture et de l’espace urbain, bien que particulièrement avant-gardistes dans les années 1950, répondent aujourd’hui parfaitement à des projets tels que celui que vous développez pour l’Ile Seguin. 

  

Ayant travaillé plus de 10 ans à l’atelier en tant qu’assistant de mon père, je poursuis aujourd’hui le travail de diffusion de son œuvre selon ses instructions à travers le COMITÉ FRANCESCO MARINO DI TEANA crée afin d’assurer la conservation, la protection et la promotion de l'œuvre de l'artiste Francesco MARINO DI TEANA et de son ATELIER-MUSÉE situé à Périgny-sur-Yerres (94), ainsi que la coordination, l'archivage et le catalogage de son œuvre, notamment via la réalisation de son Catalogue Raisonné.  

  

C’est dans ce contexte que le COMITE FRANCESCO MARINO DI TEANA a le plaisir de vous proposer pour l’Ile Seguin un projet d’œuvre Monumentale intitulée Égalité (Hommage à Lao Tseu). 

  

En tant que fils unique, ayant droit, détenteur du droit moral de l’artiste et Président du COMITE FRANCESCO MARINO DI TEANA, je préside ce comité dans l’optique de poursuivre les démarches de diffusion des œuvres de mon père, notamment par la concrétisation de ses projets d’œuvres monumentales. 

L’œuvre envisagée pour l’Ile Seguin s’intègre alors parfaitement dans cette perspective. 

  

La cohérence de dimension et de thématique avec la Liberté de Fontenay-sous-Bois (qui a été la première œuvre de 20 mètres de haut réalisée en acier en France), mais aussi sa localisation et les objectifs que devront incarner cette sculpture intitulée Égalité, en font pour moi une évidence. 

  

Cet ouvrage traduira directement l’idée d’égalité et de tolérance, non seulement par sa référence aux cultures multiples que représentent l’artiste (France, Italie, Argentine) et l’œuvre qui est un hommage à la philosophie orientale de LAO TSEU, mais également par sa forme. Quatre piliers verticaux centraux de même dimension créent une assise parfaite aux quatre flèches horizontales pointant vers différentes directions dans un esprit d’ouverture et de projection vers l’extérieur. Son écho symbolique est non seulement en lien direct avec la statue de la Liberté d’Auguste BARTHOLDI (les flèches verticales rappelant le bras pointé vers le ciel de la statue, et les flèches horizontales le bras portant la tablette) incarnant aussi bien Paris que les liens de la France avec les États-Unis, mais également avec la Liberté de Francesco MARINO DI TEANA réalisée pour Fontenay-sous-Bois exactement un siècle après celle de BARTHOLDI. 

Le parallèle entre ces deux pièces serait également un formidable pont entre Paris et sa banlieue dans le contexte actuel de conception urbaniste du Grand Paris, concept sur lequel MARINO DI TEANA avait lui-même beaucoup travaillé à partir des années 1960 (et dont un certain nombre de projets et dessins font partie des fonds du FRAC ÎLE-DE-FRANCE et ont été récemment exposés au CENTRE GEORGES POMPIDOU). 

  

Sa monumentalité et le matériau choisi (l’acier Inoxydable) en feront une véritable figure de proue de la vallée de la culture, et sa forme, sa localisation et sa symbolique représenteraient à la fois l’artiste, son amour pour l’art sous tous ses aspects, notamment la musique évoquée par la forme en diapason de l’œuvre, mais aussi la philosophie et la culture de tous horizons. Sa forme simple et épurée évoquerait à la fois la proue et l’ancre d’un bateau qui mettrait non seulement en valeur l’architecture du site de l’Ile Seguin, mais également son environnement aquatique. 

  

Au même titre que la sculpture monumentale de Fontenay-Sous-Bois, cette sculpture, conçue comme une structure architecturale, sera parfaitement équilibrée et auto-porteuse, capable de par sa nature même de résister à des vents les plus violents. Pour répondre aux exigences relatives à la sécurité, sa fixation sur un soubassement en béton armé en assurera la résistance. 

  

Le matériau, l’acier Inoxydable, doté d’une finition brossée, offrant une grande facilité d’entretien ainsi qu’une garantie de pérennité et de durabilité de l’œuvre dans n’importe quelles conditions climatiques et aura en plus la particularité de refléter les mouvements de la Seine ou les illuminations de la SEINE MUSICALE, proposant des variations de tons et de luminosité au gré des saisons ou des moments de la journée. 

  

 Vous trouverez sur le plan en annexe les côtes complètes de la sculpture (Annexe 00a.Lao Tseu cotes plan20m.pdf), un plan de coupe du soubassement (00b.Soubassement.jpg), ainsi que deux projections-photos de la sculpture en position sur l’ÎLE SEGUIN (00c.Lao tseu ile Seguin-face.jpg + 00d.Taille référence ile seguin.jpg). 

  

Pour référent : 

  

-       La hauteur totale de la pièce en inox sera de 20 mètres auxquels s’ajouteront 3 mètres visibles de socle en béton. 

  

-       Son envergure maximale au niveau des Arcs horizontaux sera de 10m46 mais leur positionnement à une hauteur de plus de 3 m en comptant le socle en béton + la hauteur des arcs sur les flèches assurera une totale sécurité pour les piétons et accessibilité pour les véhicules de secours. 

  

-       Les dimensions de la sculpture à sa base seront de 4m17 par 4m13 et elle sera installée sur une base carrée en béton armé coloré gris anthracite de 7,5 x 7,5 mètres sur 3,5 mètres de hauteur dont 1,5 mètres enterrés. Ce socle sera entouré d’un espace vert de pelouse dans lequel seront intégrés les spots nécessaires à la mise en lumière de l’œuvre la nuit selon une scénographie de JEAN-MICHEL WILMOTTE. 

  

-       Des barres en acier inox de 15mm de large seront enchâssées à fleur dans le socle en béton afin d’y matérialiser les niveaux d’eau atteints lors des crues majeures de la Seine afin de sensibiliser la population au risque d'inondation. 

 Elles seront installées sur un des angles de la base, sur des longueurs variant entre 1 mètre et 50 cm, de chaque côté de l’angle, à la hauteur de référence de chacune des crues majeures. Chacune d’entre elle portera la mention de la crue correspondante et sa mesure par gravure directe dans l’inox ce qui assurera la pérennité de la mention en toutes occasions et fournira un véritable référent visuel des précédentes crues en cas de montée des eaux. 

  

-       Les pièces détachées de l’œuvre, fabriquées dans les usines qui produisent les sculptures monumentales de l’artiste depuis plusieurs décennies, seront conçues en plusieurs éléments avant d’être montées directement à l’usine pour une première vérification. 

Elles seront par la suite démontées puis acheminées par voie d’eau, avant d’être remontées et soudées sur place. 

  

 Concernant l’élaboration du projet, l’équipe se constitue de la manière suivante (pour plus de détails, se référé à l’annexe « 07.Composition de l'équipe » 

  

-       Le COMITE FRANCESCO MARINO DI TEANA, sous mon égide, prend à sa charge la gestion administrative, logistique et économique du projet. 

-       JEAN-MICHEL WILMOTTE (Agence J-M WILMOTTE), grand admirateur de l’artiste et auteur de la préface du Catalogue Raisonné de l’artiste récemment publié, tiendra lieu de Maître d’œuvre du projet. 

 -       L’entreprise MGP SN (GROUPE HMP), usine qui réalise des sculptures monumentales de l’artiste depuis de nombreuses années, sera en charge de la réalisation et du suivi technique de la sculpture. Cette entreprise a récemment été élue lauréate « Espoir de l’économie du Loiret » grâce à son essor de production pour différents secteurs d’activités tels que l’aéronautique, l’équipement agricole, l’automobile, le sport de compétition, le loisir, la maintenance industrielle, le bâtiment, l’électroménager, le ferroviaire et l’art. 

 

NICOLAS MARINO  

Président du COMITÉ MARINO DI TEANA 

Fils unique et ayant-droit de l’artiste 

Francesco MARINO DI TEANA 

Conservateur de l’ « ATELIER-MUSÉE MARINO DI TEANA » 

Co-directeur du Catalogue Raisonné de l’artiste, ÉDITIONS    LOFT, déc. 2018.